Sélectionner une page

C’est Nans Thomassey, réalisateur du film “Et je choisis de vivre”,qui m’a fait découvrir ce texte qui m’inspire particulièrement. Noé était un enfant qui vivait si intensément qu’il me semble probable qu’il puisse être un de ces êtres qui n’ont pas besoin de vivre cent ans pour accomplir leur destin.

 

Le Cadeau

Peut-être existe-il des êtres
Dont la destinée n’est pas
De rester longtemps parmi nous.
Peut-être ceux-là ne sont-ils que de passage.

Ou bien peut-être tout simplement leur vie s’écoule-t-elle
Plus vite que la nôtre :
Il ne leur est pas besoin, pour tout accomplir
De vivre cent ans ici-bas.

Ils ne traversent que brièvement notre vie
Pour nous apporter quelque chose
– un cadeau, une aide, une leçon –
Ce dont justement nous avions besoin.
Et voilà pourquoi ils sont venus,
Juste un saut parmi nous, en quelque sorte.

Ils nous ont appris quelque chose sur l’amour, sur le don,
Sur l’importance que quelqu’un peut avoir dans notre vie
Et cela fut un cadeau pour nous.

Ils nous ont tout appris et puis sont partis.
Peut-être ne devaient-ils pas rester plus longtemps,
Et, nous ayant comblés de leur cadeau,
S’en sont repartis, libres, poursuivant leur voyage.
Car ils étaient des âmes très particulières…
Mais leur cadeau nous est resté pour toujours.

Auteur inconnu – Traduit de l’Allemand